La volonté douce

Post 2 sur 55

J’accompagne de nombreuses personnes dans mon cabinet qui souhaitent opérer des changements dans leur vie. Changer de métier, d’amis, de comportements, de façons de communiquer, de se présenter au monde…Elles sont toujours tiraillées entre leur désir de transformation bien réel et leur penchant pour la paresse et pour laisser les choses en l’état. Lorsqu’elles sont motivées pour améliorer des comportements, elles ont tendance à se radicaliser c’est à dire à aller dans des extrêmes. Elles ont ce que l’on nomme une volonté de fer, une volonté forte. Elles clament haut et fort : » à partir de maintenant, je ferai ceci tous les matins sans exception! ». Elles donnent un ordre sans appel à leur moi profond et s’adresse aussi à leur cerveau construit sur des schémas très répétitifs. Au bout de quelques temps, elles ne peuvent  tenir leurs promesses car c’est trop difficile. Et le programme des habitudes se remet en place comme si de rien n’était . A la place, je leur propose d’utiliser leur volonté douce, une motivation plus compatissante comme celle que l’on pourrait avoir vis à vis d’un enfant à qui on apprend de nouveaux comportements. En Asie, on parle de Kaizen, la méthode des petits pas réguliers qui amènent à de la transformation profonde et durable.Tous les jours, les personnes doivent accomplir un pas facile, léger dans laquelle la volonté douce est sollicitée et l’effort est quasiment absent. Force est de constater que les résultats sont étonnants .

La volonté douce nous amène à progressivement retirer de notre alimentation des aliments qui font souffrir le corps, elle nous conduit à avoir des habitudes de vie basée sur de la qualité. Elle nous conduit à mettre en place des postures de yoga au quotidien ainsi que de la méditation. Elle nous permet de lire progressivement des ouvrages mis sur le côté . Elle nous ramène gentiment vers des sujets comme celui de l’argent en faisant nos comptes et notre budget très régulièrement.

Et par sa douceur, elle active notre côté féminin. Vive la volonté douce.

La volonté douce
4.25 (85%) 4 votes

Partager cet article sur les réseaux sociaux :

1 commentaire

Westpfahl Isabelle15 mai 2017 at 17 h 32 minRépondre

Tres doux , merci Sylvie.

MENU