Une journée de séjour à Lajus

Post 50 sur 55

La matinée démarre en douceur,  par un réveil corporel dans le parc. Avec souplesse et délicatesse, on lui redonne sa place en prenant soin de l’étirer, de le masser et de le tonifier. C’est le moment de profiter de la subtile chaleur des premiers rayons de soleil, des sons de la nature divers et variés.  C’est une activité qui dure environ une demi-heure et  le corps est à jeun. On a  juste eu  le temps de boire  une eau chaude citronnée pour le nettoyer intérieurement, comme une douche matinale qui régénère  tissus internes et organes. Après ce temps de mise en mouvement et de centrage, les sensations de faim peuvent apparaître tout naturellement. Et alors, on va déguster avec bonheur un petit-déjeuner sain et copieux. On se met à table avec plaisir avec de vraies sensations bien perçues. Ce n’est plus un geste machinal comme on pourrait avoir l’habitude de le faire ; avaler un café est un acte assez violent pour notre estomac au saut du lit !  Ce temps a lieu soit  dans le silence pour goûter plus intensément ou soit dans l’échange et la convivialité. Plusieurs expériences sont proposées.

Puis, l’atelier du matin  démarre pour environ 3 heures. Tout est sollicité : le mental, le corporel et l’artistique accompagnés d’outils tels que le mouvement, la réflexion, la voix, le dessin projectif… Les thèmes abordés visent à développer davantage de bien-être et de reliance pour les personnes. Pour les professionnels de la relation,  un enrichissement de leur pratique et un ressourcement profond. Dans tous nos ateliers, on abandonne toute notion de compétition avec soi-même et avec les autres : on privilégie la joie d’être et d’expérimenter tels des enfants . Pour les thèmes professionnels, on cherchera à répondre à d’autres questions telles que : comment développer ce qui est important pour soi, attirer ses clients idéaux, harmoniser sa vie professionnelle et personnelle, réussir dans la décontraction et non plus dans le combat. Il n’ y a pas de thérapeutes et de « thérapisés » mais des hommes et des femmes qui partagent des expériences humaines sur un pied d’égalité.

Après l’atelier, on se réunit sous le beau  tilleul immense  pour déguster un bon repas. Sur la table, des assiettes pleines de légumes gorgés de soleil sont prêts à être croqués. Les mets sont préparés soit en fin de matinée, soit la veille par les participants.

Juste après, vient le temps de la sieste, sacrée dans le sud-ouest, temps de récupération et d’intégration physique et mentale. Dans un monde privilégiant « le faire » en permanence, à Lajus, on apprend à débrancher, on donne toute la place à l’Etre, à la relaxation, Chacun choisit comment accéder à sa paix et à son repos. Certains privilégient la sieste dans leur chambre au frais, d’autres s’allongent dans le hamac suspendu entre ciel et terre, d’autres prennent un bain de soleil. A chacun sa méthode. C’est le stop de l’après-midi.

Après celui-ci, démarre l’activité cuisine. A l’initiative d’une personne, on prépare  sa recette préférée. Chacun peut expérimenter une place de leader ou d’exécutant selon son envie et son besoin. C’est une manière créative d’apprendre sur soi et les autres autrement.  C’est aussi une contribution simple aux tâches du petit groupe dans une atmosphère joyeuse et apprenante. Et c’est toujours bien sympathique d’apprendre de nouveaux savoirs-faire en cuisine ! Voir la vidéo de Sylvie sur alimentation et psychologie

Puis, c’est le moment du « vécu sous le marronnier », un arbre qui apprécie de recueillir la parole des humains ouvrant  leur coeur pour exprimer de l’essence ciel. En effet, chacun est invité à parler de ses ressentis, émotions de la journée dans le respect et la bienveillance : juste des mots qui ne seront ni analysés ni étiquetés. Juste pour le plaisir de s’ouvrir, de partager et de  libérer l’être. On conclut par un temps méditatif d’un quart d’heure , on arrête alors le flot de ses pensées, de ses gestes et de ses projets. On se contente d’être présents à l’instant et de vivre juste là comme s’il n’y avait aucun futur…

Puis, c’est le moment de préparer l’apéritif…

A Lajus, les journées sont naturellement rythmées, en accord avec la nature et le soleil. On prend le temps d’exister…Les soirées sont libres: discussion, présentation des talents de ceux qui le souhaitent, danse, etc !

 

 

Notez cet article

Partager cet article sur les réseaux sociaux :

MENU