Responsables au quotidien d’un nouveau monde

Post 4 sur 55

Aujourd’hui, j’entends de plus en plus parler d’un nouveau monde qui se profile: un temps de fraternité plus grand, une autonomie plus accrue, une solidarité plus importante. Oui, je partage ce point de vue  à condition que nous ayons conscience que chacun de nos faits et gestes va conditionner notre futur soit positif, soit plus sombre. Selon moi, pour faire advenir un monde plus équilibré et plus juste, je vais devoir choisir avec une plus grande conscience mes comportements. Et le premier parle de mes comportements financiers .La question posée est la suivante;l’argent  est-il mon serviteur et me sert-il à exprimer qui je suis au plus profond ? Reflète-t il la personne que je suis aujourd’hui dans mes manières d’être, dans ma qualité de vie, dans mon environnement ? Ou au contraire , l’argent est-il mon maître ? Est-ce lui qui dirige ma vie? Suis-je prête à tout pour lui, suis-je prête à me priver pour le garder ? suis -je prête à choisir des tarifs et prestations à la baisse pour l’économiser?

Je suis triste quand je vois qu’un salon de thé tout mignon avec des produits de grande qualité est quasiment vide . Alors, que c’est si agréable et si facile de s’arrêter pour se poser et discuter avec la personne qui en est  la propriétaire. C’est un lieu où l’on peut se relier aux autres et  semer des graines de solidarité. Au lieu de cela, beaucoup passent en voiture et ne s’arrêtent pas. Individualisme? Routine? Non présence? C’est possible.

Je suis ennuyée quand je vois une boutique de prêt à porter dans un village être en difficulté financière . Pourquoi ne pas soutenir ce commerce de proximité ? Pour quelques euros de plus, j’aurai des conseils, une relation privilégiée avec la personne et cela permettra au village d’avoir un centre animé.

Je suis navrée quand je vois un restaurant gastronomique de grande qualité fermer ses portes à cause d’un manque de fréquentation. Alors que la qualité de la cuisine est extraordinaire et que l’environnement fait chanter l’âme et le coeur. Les personnes qui ne vont jamais dans ces lieux parlent de l’argent comme d’ un obstacle. Mais il s’agit souvent d’un préjugé .A la place, elles iront 2 fois plus  dîner dans une pizzeria, ce qui reviendra au même  financièrement parlant . Par contre, les  sensations et  émotions n’auront pas la même intensité. Et plus il y aura ce type de choix et moins il y aura de restaurants de qualité à cause du critère de l’argent .

Je suis interrogative quand je vois des personnes consommer des légumes bourrés de pesticides et de mauvaise qualité. Elles répondent que le bio est trop cher, ce que je comprends. Mais, elles ne réalisent pas qu’elles contribuent à l’évolution des maladies, à la maltraitance de la Terre dont on a tant besoin .

Oui, chaque achat va nous demander une plus grande conscience et un effort plus grand pour comprendre que nous contribuons, soit à rendre le monde plus beau, soit à le tirer vers le bas.

A nous de choisir!

Responsables au quotidien d’un nouveau monde
5 (100%) 3 votes

Partager cet article sur les réseaux sociaux :

MENU